La souplesse au service de la gestion de projet

Relation client/fournisseur forte, planification de tâches à court terme, imprévus, rapidité… Tels sont les termes représentatifs des méthodes agiles, ces techniques de gestion de projet qui entraînent une communication et une adaptation surprenante.

2 jours, 50 participants, 1 projet commun. C’est à l’IUT Bordeaux Montaigne que avons aujourd’hui rencontré les étudiants du DUT Métiers du Multimédia et de l’Internet, ces véritables couteaux suisses du Web qui s’attaquent pendant deux jours aux méthodes agiles. Mais que sont précisément ces méthodes ? Sous l’oeil attentif d’Irène DOAN coach agile et à travers l’apprentissage et ressentis des étudiants, nous avons pu mieux cibler les différents principes constitutifs des méthodes agiles.

LES MÉTHODES AGILES

Durant ce grand projet sur l’agilité, les étudiants ont été divisés en 3 groupes travaillant sur différents supports. Le premier effectue des Sketchnotes (nouvelle méthode de prise de notes individuelle ndlr), le second travaille sur plusieurs infographies et le troisième se lance dans un projet vidéo.

sketchnote
Cliquer ici pour voir les Sketchnotes réalisés

Le point de départ des méthodes agiles, c’est l’échange entre les clients et l’équipe de travail. En effet, les équipes doivent satisfaire le client le plus rapidement possible, en réalisant le projet demandé. Afin de le satisfaire au mieux, il est nécessaire de faire différentes propositions tout au long du projet et de les faire valider petit à petit, pour s’approcher le plus possible de ce que souhaite le client.

Pour être efficace dans la gestion de ce projet, il est préférable que les équipes s’auto-organisent : ici, chacun fait ainsi ce pourquoi il est le plus doué. Chaque groupe a donc sa propre organisation, son propre ressenti et ses propres objectifs, mais tous utilisent les méthodes agiles. Cette auto-organisation des équipes leur permet d’être très efficaces et donc de maintenir un rythme de travail constant.

Dès les premières caractéristiques des méthodes agiles adoptées, les équipes peuvent livrer fréquemment un contenu. De ce fait, les deux équipes de Sketchnoteurs ont fait valider jusqu’à deux planches par heure et ainsi terminer leur projet 4h avant la fin du temps imparti.

valentin

thomas

Cependant, les équipes ont obligation d’accueillir un changement permanent lorsque le client le demande. Cela suscite de nombreuses réactions plus ou moins positives : l’idée de devoir recommencer tout un travail d’une heure peut fortement démotiver et c’est le cas d’une équipe de Sketchnoteurs qui a vu toutes ses premières ébauches être refusées. A contrario, le fait que le client ait suggéré à l’équipe en charge de la vidéo de synthétiser leurs idées leur ont permis de gagner du temps afin d’effectuer un travail plus qualitatif.

Au-delà de s’adapter aux changements demandés par le client, les équipes doivent parfois modifier leur organisation interne : une évolution régulière de la structure de l’équipe permet de préserver, voire augmenter son efficacité. Une des équipes Sketchnote illustre parfaitement ce point : lorsqu’elle a vu que tous les membres ne savaient pas dessiner, elle a décidé de se diviser en un groupe d’idées et un groupe de dessin. Cette évolution est aussi illustrée par des changements inter-équipes : l’équipe vidéo a ainsi récupéré des Sketchnoteurs pour pallier des problèmes de temps.

Pour pouvoir s’adapter, un dialogue face à face est nécessaire dans une équipe afin d’améliorer les méthodes d’organisation et de rendu du travail. Le dialogue occupe une place importante dans les méthodes agiles, peu importe le nombre de groupes établis, elle se doit d’être efficace et transversale. Si l’équipe Sketchnote s’est divisée en deux pour être plus efficace, les groupes créés n’ont pas communiqué entre eux et il en résulte des disparités fortes : le deuxième groupe a changé sa méthode de travail dès le premier jour sans en parler au premier, qui n’a adopté une méthode approchante que le lendemain.


Vidéo de présentation de la Méthode Agile : « Draw my life »

Prêter une grande attention à la qualité est également un gage d’agilité : en ce sens, les groupes Sketchnotes, qui fonctionnent selon un système de propositions multiples et de sélection interne à l’équipe, s’inscrivent parfaitement dans cette démarche de qualité. Le groupe infographie est aussi en quête de qualité : ils sollicitent le client à chaque principale amélioration apportée à leur maquette. Seuls les rendus validés par le client à chaque itération permettent de mesurer l’avancement. Le groupe vidéo qui ne valide pas ses plans de manière régulière prend donc le risque d’affronter un refus du client alors qu’il a beaucoup avancé sur le projet.

Heureusement, tous les groupes ont su comprendre et s’adapter à ces méthodes agiles, ce qui leur a permis de produire le contenu que vous trouvez sur cette page.

sadapterChangement

promouvoirFacteurHum

produireResultatPlusTot

privilegierRelationClient

Infographies réalisées sur la Méthode Agile

Cet article et cette page ont bien sûr été produits grâce à l’utilisation des méthodes agiles 😉 Nous remercions nos clientes Martine Bornerie et Irène Doan pour ce qu’elles ont su nous apprendre, Mélanie Bélard, Martin Schmitt et Mathieu Débit pour leur précieuse aide.

Baptiste Bernard-Bordes – Guillaume Chevrat – Léo Darriet – Léna Defay – Yassin Lamtasi – Théo Serieys

Entreprises, investissez dans le département MMI grâce à la taxe d’apprentissage.

 Vous représentez une entreprise et souhaitez soutenir le département MMI ? C’est possible grâce à la taxe d’apprentissage.

Vous représentez une entreprise partenaire de notre département, vous avez accueilli un ou plusieurs de nos étudiants lors de stage ou de leurs premiers emplois, ou vous n’avez pas encore eu cette chance, mais dans tous les cas vous souhaitez participer à l’évolution de notre département Métiers du Multimédia & de l’Internet. C’est possible grâce au versement de la totalité ou d’une partie de la taxe d’apprentissage à une université ou école de votre choix.

 À quoi sert la taxe d’apprentissage ?

Le versement de la taxe d’apprentissage représente une grande partie des ressources essentielles au fonctionnement de notre établissement, elle nous permet, entre autre, de :

  • renouveler le matériel informatique et audiovisuel
  • financer l’innovation pédagogique grâce aux interventions de professionnels du domaine
  • développer des services favorisant l’insertion professionnelle de nos étudiants

 

 Quels avantages à aider MMI Bordeaux ?

  • Contribuer à l’innovation au sein de notre département
  • Obtenir un accès privilégié aux profils de nos étudiants et jeunes diplômés
  • Soutenir nos formations innovantes et actuelles

Plus de 300 professionnels nous ont déjà fait confiance, pourquoi pas vous ?

 

Comment nous verser la taxe d’apprentissage ?

Il vous faut vous rapprochez de votre service RH ou financier et effectuer votre versement à un organisme collecteur habilité.
Il est très important de mentionner :
  • Le montant versé : Notre établissement peut percevoir la taxe d’apprentissage sur les catégories A, B et C
  • Notre adresse : IUT Bordeaux Montaigne, 1 rue Jacques Ellul, 33000 Bordeaux
Merci beaucoup pour votre soutien !

 

Téléchargez ici notre plaquette d’information et le bulletin de versement :

 

 

Pour plus de renseignements sur la collecte de la taxe, contactez Marie-Claire Armisen au 05 57 12 20 40 ou par mail à marie-claire.armisen@iut.u-bordeaux3.fr.